Méthode de repérage des points d'acupuncture

informationgynécologie-obstétriquechinoise

Bases en anatomie-physiologie-pathologie

ETUDE DU CORPS HUMAIN

Pourquoi cette formation en anatomie-physiologie-pathologie (étude du corps humain)?

Dans cette formation, vous apprendrez toutes les bases de l'anatomie, physiologie et pathologie nécessaires pour aller passer vos diplômes de Médecine Traditionnelle Chinoise, Shiatsu et Naturopathie et autres disciplines relevant du contact avec le corps humain.

En effet les cours détaillent toutes la physiologie cellulaire, la physiologie des organes, les types de tissus, vous apprendrez tous les systèmes, cardio-respiratoire, urinaire, génital, reproducteur, lymphatique, immunitaire, régulateur, du sommeil, du stress...

Cette formation aborde les examens médicaux et explique à quoi ils servent. Les notions de base en pharmacie, psychiatrie et pédiatrie y sont abordées.

L'anatomie squelettique, musculaire, articulaire, les mouvements du corps humain, ce que vous devez savoir, connaître afin de préparer au mieux votre diplôme en shiatsu, naturopathie et médecine traditionnelle chinoise.

Des tests, des QCM vous aiderons en fin de cours à valider vos connaissances et vous progresserez dans vos cours. 

Voici un exemple de cours

Les atomes

Définition :  l’atome est la plus petite unité de base d’un élément qui conserve les propriétés de cet élément. Chaque élément pur est composé d’un seul type d’atome.
 
Un atome est composé de trois sortes de particules élémentaires :

                     - les protons : de charge + 1, de masse 1
                     - les neutrons : de charge nulle, de masse 1
                     - les électrons : de charge – 1, de masse très petite
 
Le noyau de l’atome contient des protons et des neutrons.
 
Le nombre atomique (Z) = nombre de protons dans le noyau
 
La masse atomique = nombre de protons + nombre de neutrons (soit 2 fois le nombre atomique)

Le nombre atomique est le même pour tous les atomes d’un même élément chimique.

Autour du noyau il y a exactement Z électrons, ce qui confère à l’atome une charge électrique globale nulle.

Les électrons se trouvent en orbite autour du noyau, comme les planètes du système solaire sont en orbite autour du Soleil.

Les électrons se répartissent selon des niveaux énergétiques, les couches électroniques.
Les 4 premières couches peuvent contenir 2, 8, 8 et 18 électrons.

Les électrons se positionnent un par un sur une couche donnée, les couches les plus internes devant être remplies complètement avant que la couche suivante ne commence à se remplir.
ANATOMIE PHYSIOLOGIE 2

Les molécules et les liaisons chimiques

Définition  :  une molécule est une combinaison de deux atomes ou plus, qui sont reliés les uns aux autres par une liaison chimique.

Les molécules constituent les unités élémentaires des composés chimiques, comme les atomes sont les plus petites unités d’un élément chimique.

L’eau est un composé chimique essentiel à la vie.
Elle est constituée de molécules contenant chacune un atome d’oxygène et deux atomes d’hydrogène (H2O).

Les nombres en indice dans la notation chimique, indiquent le nombre d’atomes de chaque élément dans une molécule du composé.

ANATOMIE PHYSIOLOGIE 1
Une molécule résulte de la formation de liaisons, forces d’attraction, entre les atomes qui la constituent.

Une liaison ionique se forme entre deux atomes dont l’un, qui a perdu des électrons, est chargé positivement, et l’autre, qui gagne des électrons, est chargé négativement.

Les atomes chargés sont des ions, et ceux qui portent des charges négatives sont fortement attirés par ceux qui portent des charges positives.

Les liaisons covalentes se forment entre des atomes qui partagent les mêmes électrons.

Un atome d’hydrogène engagé dans une liaison covalente avec un atome électronégatif, l’atome d’oxygène par exemple, gagne une charge positive faible.
Une liaison hydrogène est une interaction qui s’établit entre cet atome d’hydrogène (légèrement positif) engagé dans une liaison covalente, et un autre atome électronégatif, comme l’oxygène engagé dans une autre liaison.
 
Des réactions chimiques se produisent quand des molécules sont formées ou dégradées, ou que des réarrangements atomiques se produisent.

a savoir mole cule

Les solutions et leurs propriétés

La plupart des propriétés uniques de l’eau, points de congélation et d’ébullition, tension de surface, cohésion et capillarité, sont dues à la présence de liaisons hydrogène entre les molécules d’eau.
Lorsque deux substances ou plus s’associent sans former de liaison entre elles, elles constituent un mélange.

Les solutions 
sont des mélanges dans lesquels les molécules de toutes les substances qui les constituent y sont distribuées de façon homogène.

Des solutions comme l'eau salée sont contituées d'une phase solide ( le soluté ) dans un liquide ( le solvant) .
La concentration en soluté d'une solution peut être exprimée de différentes façons : 
               
                   - selon le pourcentage de soluté dans la solution,
ou
                   - selon la molatité un soluté de la solution, qui correspond au nombre de moles de soluté par litre de solution ( 1 mole = 6,022 X 1023  molécules ).

Une des propriétés importantes des solutions est leur caractères acide ou basique (alcalin).
Cette propriété est mesurée par le pH de la solution. Dans n'importe quel échantillon d'eau, il existe une proportion de molécules d'eau ionisées, sous forme de protons de H+  (ions hydrogène) et d'OH-  (ions hydroxyde).

Dans l'eau pure le nombre de H+  est égale au nombre d'OH , et on dit que la solution est neutre, avec un pH de 7.
Plus la valeur du pH est basse, plus l'acidité de la solution est élevée.
Plus la valeur du pH est élevée, plus l'alcalinité de la solution es élevée.
        A NOTER

D'après la théorie d'Arrhénius : 
  • Un acide est une substance qui augmente la concentration en ions H+  d'une solution. Le pH d'un acide est inférieur à 7.
  • Une base est une substance qui augmente la concentration en ions OH-  d'une solution. Le pH d'une base est supérieur à 7 et inférieur ou égale à 14.
DÉFINITION :

Un sel est un composé ionique produit par la réaction entre un acide et une base. Lorsqu'un acide perd un proton ( H+ ) et qu'une base perd un hydroxyle ( OH- ), les ions qui sont produits, réagissent parfois pour former un sel.

    HCl   +   NaOH     ➝   H2O    +    NaCl  
  acide         base                eau              sel

Un tampon est réalisé par la combinaison d'un acide faible et de sa base conjuguée ( ajoutée sous forme de sel ), ce qui permet de maintenir constant le pH de la solution.

Lorsqu'une solution contient un tampon, l'addition d'un acide fort ou d'une base forte n'entraîne pas de variation importante de son pH.
Lorsqu'un acide est ajouté à la solution tamponnée, il est neutralisé par la base conjuguée.
Lorsqu'une base est ajoutée à la solution tamponnée, l'acide faible lui même neutralise la base.

Les 3 systèmes tampons les importants de l'organisme sont : 
  • Le tampon bicarbonate/acide carbonique dans le sang et les liquides extracellulaires.
  • Le tampon phosphate disodique/phosphate monosodique dans les reins et les liquides intracellulaires.
  • Le tampon protéinate/protéines que l'on trouve dans tous les tissus.
✿   IMPORTANT  -  Faire la différence entre :

                                             ►  Acide
                                             ►  Base
                                             ►  Sel
                                             ►  Tampon

Les constituants chimiques de la matière vivante

Les nutriments absorbés par les cellules sont dégradés, transformés ou intégrés tels quels. Certains composés ont un rôle énergétique : en les dégradant, la cellule en tire de l'énergie. D'autres ont un rôle plastique, c'est-à-dire qu'ils servent à l'édification des structures cellulaires.
D'une manière générale, tous ces composés sont transformés suivant des chaînes de réactions incessantes; l'ensemble des réactions qui se produisent au sein de la matière vivante constitue le métabolisme. Parmi les réactions métaboliques, on distingue :

- celles qui aboutissent à des synthèses de matériaux nouveaux, les réactions anaboliques, dont l'ensemble forme l'anabolisme.
- celles qui dégradent les composés organiques, réactions pourvoyeuses d'énergie, réactions cataboliques, dont l'ensemble forme le catabolisme.

Les éléments chimiques

Quatre éléments chimiques, oxygène, hydrogène, carbone et azote forment 96% du poids du corps :

- L'oxygène (O) 63%
- Le carbone (C) 20%
- L'hydrogène (H) 10%
- L'azote (N) 5%

D'autres éléments chimiques, beaucoup moins abondants, n'en sont pas moins très importants :

- Le phosphore (P)
- Le sodium (Na)
- Le potassium (K)
- Le chlore (Cl)
- Le calcium (Ca)
- Le magnésium (Mg)
- Le soufre (S)

Les autres éléments chimiques se rencontrent à l'état de trace, aussi les appelle-t-on les oligo-éléments. Ils entrent dans la composition des catalyseurs biologiques que l'on nomme les enzymes.

Les composés minéraux

L'Eau

L'eau représente près de 65% de notre poids. Nos 46 L d'eau se répartissent :

- 29 L d'eau "de constitution"
- 3 L d'eau "de circulation", présente dans les liquides circulants de notre corps (le sang et la lymphe), canalisés par un système de vaisseaux très ramifiés.
- 14 L d'eau "de réserve", dans le liquide interstitiel formant le milieu intérieur de notre organisme, au contact duquel se trouvent toutes nos cellules. Cette eau de réserve, localisé entre le milieu intra-cellulaire et l'appareil circulatoire sanguin, joue par sa masse un rôle de régulateur.

L'importance considérable de l'eau découle d'abord de son grand pouvoir solvant : elle forme des solutions avec d'innombrables substances. Elle peut également se combiner à divers composés dont la molécule reste intacte (hydratation) ou est détruite (hydrolyse).
Enfin, par sa nature liquide, l'eau est un milieu de communication idéal entre les diverses parties de l'organisme. En s'évaporant, elle provoque une déperdition de chaleur (un malade fiévreux transpire souvent beaucoup).

Les sels minéraux

5% du poids du corps
Ils sont généralement dissociés en ions.

Les principaux ions électro-positifs (ou cations) sont le sodium, le potassium, le calcium, le magnésium.

Les ions électro-négatifs (ou anions) sont le chlore, le phosphate, le sulfate et le bicarbonate.
Le déroulement normal des réactions physiologiques suppose un équilibre déterminé entre tous ces ions, en raison particulièrement de leurs charges électriques : l'équilibre ionique conditionne bon nombre de phénomènes (perméabilité, irritabilité, division cellulaire).

- Le calcium intervient dans la coagulation du sang
- Le sodium et le potassium  dans l'excitabilité neuro-musculaire explique l'importance dans le fonctionnement du système nerveux, des muscles, du coeur.

Les composés organiques

Les composés les plus caractéristiques de la matière vivante, les plus abondants, sont les protéines (17%), viennent ensuite les lipides (15%) et de loin derrière les glucides (1%) puis les acides nucléides.
compose org

Les protéines

Les protéines font partie du groupe des protides.

Les protides sont les acides aminés.

Un acide aminé est composé au moins quatre éléments chimiques : C,H,O,N. Les acides aminés ont la particularité de s'unir les uns aux autres, formant des polymères : un acide aminé se combine à un autre en établissant avec lui une liaison peptidique (2 acides aminés=dipeptide; <2 acides aminés=polypeptide; <60 acides aminés=protéine).

L'organisme est capable d'effectuer la synthèse de la plus part des acides aminés (une vingtaine), mais huit d'entre eux doivent lui être fournis par l'alimentation : il ya 8 acides aminés indispensables. A partir des acides aminés, l'organisme construit ses propres molécules protéiques. Les protéines constituent le support architectural de la matière vivante. 

Les lipides

Les lipides sont les matières grasses. Les lipides sont principalement une réserve d'énergie pour l'organisme. D'une manière générale, on peut dire que les lipides sont présents dans les phénomènes de croissance, de reproduction, dans le fonctionnement de la peau. Ils permettent le transport des vitamines qui se dissolvent seulement dans les matières grasses (vitamines liposolubles : A,D, E, K).

Les glucides

Les glucides sont les sucres et les produits qui en dérivent. La plus petite molécule d'un sucre, ou sucre simple, est un ose, ou monosaccharide.

Un monosaccharide est une chaîne carbonée constituée par une succession de radicaux alcool (OH) :

- L'amidon est un glucide végétal. On appelle féculent un légume riche en fécule, c'est-à-dire en amidon.
- Le glycogène est l'équivalent animal de l'amidon. Il représente le forme de stockage du glucose.
- La cellulose des végétaux est aussi un polysaccharide; elle n'est pas digérée par notre appareil digestif, mais sa présence dans les aliments, par le volume qu'elle détermine, stimule les contractions intestinales.

Les acides nucléiques

Les acides nucléiques sont des molécules formées par l'enchaînement d'un nombre généralement grand d'unités appelées nucléotides : ce sont des polynucléotides. Les 2 principaux  types d'acides nucléiques sont :

- Les acides ribonucléiques (A.R.N.)
- Les acides désoxyribonucléiques (A.D.N.)

Ils recèlent toute l'information nécessaire au fonctionnement de la cellule vivante et par conséquent de l'organisme dans son ensemble.

D'autres nucléotides, isolés, ont aussi un rôle capital : l'adénosine triphosphate (A.T.P.), qui sert de réservoir d'énergie à la cellule.
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Méthode de repérage des points d'acupuncture

informationgynécologie-obstétriquechinoise